Carnet de route

Découverte des Gorges de la Jonte.

Le 29/05/2021 par Vongerichten Charles

Maël nous avait concocté un sacré week-end. On a découvert le massif par la voie très classique du « Révérend » ; 4 longueurs ne dépassant pas le Vc, mais ça grimpe comme on dit. Un bijou de continuité et d’homogéneité. Protections correctes. Un départ de descente à pied un peu complexe à trouver puis deux grands rappels nous ramènent au pied de la falaise. On reste dans le même coin et la voie des « Misérables » n’attend que nous pour céder ses faveurs. Le départ en Vc ne devait à priori pas poser de problèmes. La première broche est à 4-5m et je conseille à Romain d’emmener mon petit jeu de 3 friends à servir en en-cas. Un premier petit vol lui montre la fiabilité de ces cames magiques. Une deuxième envolée plus haut et je le ramasse sur le dos sur la fin de sa course. Quand même Romain, faudrait soigner tes prises de pied ! Facile de donner ce genre de conseil d’en bas. Je le suis en second et je comprends ma douleur. En fait, et ceci est souvent vérifié, ce n’est pas forcément plus facile derrière. Je râle et peste contre cette sous cotation manifeste ou alors c’est que le poids des années commence à se faire sentir. Etonnant, car les autres voies que nous avons parcourues sont plutôt bien cotées.
Le lendemain nous nous séparons dans deux voies contigües : «  Biotone et Feu Foret ». Le 6a+ de Biotone, enlevé magistralement par Maël, est une dalle divine de continuité et de qualité de rocher. Pour le reste ce n’est pas donné non plus. Feu Foret est pas mal non plus ; mais un cran en dessous. Les deux voies finissent par une longueur commune qui aboutit sous le vase de Sèvres. Là, il y a du monde : randonneurs, highliners (slackline) et grimpeurs. Malgré la réputation sulfureuse de l’escalade dans les gorges de la Jonte l’espacement des protections dans ces 2 voies s’avère correct. En fait d’après le nouveau topo (excellent) celui ci est très variable, mais cela n’est pas toujours indiqué. (cas des Misérables). Il faut compléter l’information par C2C, si tant est qu’il y ait des commentaires.

Maël et Gabriel finissent la journée dans « Crise Eléphantine » en 2 grandes longueurs de 5b et 6a. Rien à dire, l’escalade est toujours aussi magnifique.
Oui vraiment, une très belle découverte du massif.

Participants : Maël (chef de course), Loïc, Gabriel, Romain, Charles

CLUB ALPIN FRANCAIS MONTPELLIER

6 RUE DE LA POESIE
34000  MONTPELLIER
Contactez-nous
Tél. 04 67 72 51 07
Permanences :
jeudi de 19h30 à 20h30