Carnet de route

WE Caroux – Cloture du cycle d'initiation à la course d'arête

Le 29/05/2021 par Vonau Louis

Pour clore le cycle d’initiation à la course d’arête, une petite troupe du CAF se retrouve au camping de Mons-la-Trivalle à l’entrée des Gorge d’Heric. On y arrive dès le vendredi soir pour profiter tranquillement le lendemain du super terrain de jeu que nous donne cette belle vallée. Tout le monde est content et souriant !

 

Après notre installation au camping, et avant de manger. Le chef (aka Léonard De Haro) nous rappel la mission du lendemain : 5 cordées répartit sur deux arêtes ; 3 cordées sur l’arête Sud du Bartouyre et 2 sur la Traversée des doigts de la Main de Farrières. Le chef ayant des problèmes de dos, il ne sera pas sur le terrain, mais il est aidé par d’autres encadrants pour surveiller à sa place. Les deux itinéraires semblent abordable (III ou IV max TA) et devrait avoir quelques parties grimpantes et d’autres nettement moins, obligeant les participants à faire des manips de cordes, de la corde tendues, poser des protections et ainsi appliquer les connaissances acquises lors des précédents weekend (ou non). On « topote » un peu, on prépare (presque tous) nos sacs dans l’optique de partir à l’heure le lendemain. Puis un repas bien mérité et on finit la soirée par des histoires de grimpes plus ou moins effrayantes à la lueur d’une frontale.

 

Le lendemain, samedi, après un départ presque à l’heure, les deux groupes se séparent :
- Le groupe de 4 (Sophie, Marjorie, Philippe et Nicolas) iront vers la Main de Farrière. Une approche pas forcément évidente, et après un faux départ ils trouveront la bonne arête et la réaliserons sans soucis avant de revenir à l’entrée des Gorges profiter d’une boisson à la buvette.

 

- De notre coté, on est 6 (Moi, Sarah L. ,Sarah G. , Camille, Vérène et Amandine) à nous diriger vers la crête de Bartouyre. Approche sans trop de soucis, puis départ de chaque cordée dans la voie. Une petite pluie nous fait presque peur au départ mais cela se calme vite. On grimpe en chaussure d’approche et on pose quelques coinceurs, c’est bien top ! Une partie grimpante puis on fait de la corde tendue. On choisit la corde neuve pour faire un rappel mal configuré et on passe à 6 dessus pour être sur de réussir à abîmer la corde. Et c’est déjà finit après 2h d’arête. On mange et on admire la vallée. Magique ce paysage ! Retour par le sentier des gardes puis petite baignade dans la rivière fraîche mais qui fait bien plaisir aux muscles. Comme il n’est pas trop tard, on fait un peu de couenne avant de rejoindre les autres à la buvette. Une journée bien remplie comme on les aime, tout le monde à l’air satisfait !

 

Ce soir là, on échange nos informations sur les itinéraires car le lendemain, on inverse les courses. Petit supplément sur comment gérer les cordes en rappel et éviter de les abîmer, comment savoir quand on a sectionné l’âme etc...avec démonstration sur notre corde définitivement mise de coté. (Paix à son « âme » ).

 

Dimanche, c’est repartit ! Le temps est parfait ce matin là, mais on sait qu’un orage arrive en fin de journée. Chaque groupe part et réalise sa seconde arête. A part un cafouillage sur l’approche, notre groupe de 6 ne rencontre pas de problème. On profite toute la journée d’un superbe paysage avec vues sur les différentes aiguilles du Caroux. L’autre groupe arrive après notre baignade + glace, ils ont coincé un rappel et Nicolas s’est abîmé une cheville mais tout le monde est là au milieu d’après-midi. Les deux groupes semblent d’accord pour dire que la traversée des doigts à la Main de Farrières est l’arête la plus sympa (paysages, grimpe…).

 

Un super weekend bien cool, avec de la bonne humeur, du perfectionnement et des chouettes aventures !

CLUB ALPIN FRANCAIS MONTPELLIER

6 RUE DE LA POESIE
34000  MONTPELLIER
Contactez-nous
Tél. 04 67 72 51 07
Permanences :
jeudi de 19h30 à 20h30