Carnet de route

Grandes voies au Caroux

Le 11/09/2021 par Vongerichten Charles

Encore une fois le Caroux fut fidèle à sa tradition : accès pommatoires et bartasseux, topos merdiques … mais on aime !

Samedi : la Tête des Seilhols est située en rive gauche du torrent de Colombières. On a évidemment loupé la sente d’accès mais on l’a retrouvé au retour… Le nom de la voie : La « Carolive » m’attirait depuis longtemps et je m’imaginais de belles envolées de rocher dans un rocher rouge. En fait le bas est humide et parfois moussu le temps de s’élever au dessus des arbres où on retrouve du très bon rocher. La température et le degré d’humidité étaient tropicaux mais on a pu se rafraichir dans la vasque de rêve située sous la voie.Voie équipée TD- 180m 6 longueurs.
Participants : Thomas, Gabriel, Mattéo, Charles

Dimanche : Une compagnie de femmes motivées : Camille, Marta et Sarah rapplique et nous nous retrouvons à 7 au Minaret un des sites mythiques du Caroux. Il a fallu se diviser en 3 cordées entre les 2 voies classiques des Sabots et l’arête nord mais on s’est tous retrouvés au sommet. Cette arête est la plus belle du secteur mais il faut franchir le ressaut terminal obligatoire : 5c - non trouvé - ou tout droit 6a. Voies semi TA - D+ à TDinf - 150 à 200m

Lundi : On se retrouve 4 à remonter une bonne partie de la route des gorges d’Héric. Un peu long mais cela permet de se mettre dans l’ambiance. La sente dite des Hirondelles est bien marquée au début puis c’est un crapahut sympathique entre les blocs.
Il faut chercher pour retrouver le départ de la vire d’accès à la voie du Chandelier au Pouce de Farrières. Heureusement que j’avais déjà fait un repérage en rando. Départ dans une dalle moussue où il faut subodorer la présence des prises. La suite ne correspond pas au topo. On se décide à suivre un dièdre de 40 m qui parait bien dur pour du 4b. En fait c’est bien la voie, mais plutôt dans le 5a-5b sans compter qu’il faut ajouter des friends. Une remontée dans un couloir cheminée bucolique nous mène aux deux longueurs finales dans des roches moutonnées ( ?? - dixit topo). On n’a pas le temps de continuer par la traversée des arêtes de la main de Farrières et nous profitons d’une vue exceptionnelle sur l’enfilade des gorges d’Héric et le formidable bastion ouest du Roc de Caroux. Un rappel de 35m suivi d’une longue descente dans un ravin obscur, puis on déboule sur la petite route d’Héric avant d’arriver juste à la nuit au parking. Soit près de 10h en tout pour une course rappelant une  équipée alpine. Voie semi TA – D+ 140m 8 longueurs. Participants : Sarah, Marta, Gabriel, Charles

CLUB ALPIN FRANCAIS MONTPELLIER

6 RUE DE LA POESIE
34000  MONTPELLIER
Contactez-nous
Tél. 04 67 72 51 07
Permanences :
jeudi de 19h30 à 20h30