Carnet de route

Week-end mixte au gré de la météo: Alpinisme Canigou / Escalade Joncas

Sortie :  Arête Quazemi (TA / TM) du 03/10/2020

Le 04/10/2020 par sophie martin

Week-end Alpi du 3 et 4 octobre 2020

Encadrement : Sophie Martin

Participants : Eliane, Camille, Philippine, Sophie Mepoint, Olivier

 

Week-end qui ne faillit pas avoir lieu mais la motivation du groupe eut raison de la météo peu clémente !

Partis vendredi en fin d’après-midi de Montpellier, nous avons tout d’abord fait une halte, sur la route, à l’abri de la pluie battante, à l’entrée d’une galerie marchante de supermarché afin de rechallenger la décision on y va ou on fait demi-tour ?

C’est décidé, on poursuit, au pire on fera de la rando mais… ON A ENVIE D’ALLER A LA MONTAGNE !!

Notre détermination fût vite récompensée, une fois les voitures garées, la pluie avait cessée et on a même pu voir quelques rayons de soleil avant qu’il aille se coucher.

 La montée au refuge de Mariailles s’est donc faite, à la frontale, mais au sec ! Bon cependant, la neige été belle et bien présente dès 1500 – 1600 mètres d’altitude, peu en-dessous du refuge.

On verra demain, de jour, l’aspect des sommets mais l’arête Quazemi semble bien compromise, nous n’avons pas notre matériel hivernal, notamment les crampons. Un topotage s’impose avant d’aller se coucher pour décider du plan B : nous tombons rapidement d’accord sur l’arête de la Mauricette, ascension de 200 m cotée AD sur du beau caillou et quasi vierge de tout équipement.

L’approche se voulait être rapide… on a un peu merdouillé ! (Attention à ne pas croire aveuglement les indications de la gardienne !) Mais au moins elle était sauvage avec zigzag entre les arbres et traversée de ruisseau (l’occasion pour Camille de tester l’étanchéité de ses chaussures !)

Enfin des cairns et une face roche qui ressemble bien à un début de voie. On s’encorde, 3 cordées leadées respectivement par Olivier et les 2 Sophie. Très belle course d’arête, intégralement réalisée en grosse et en corde tendue, de cotation moyenne 4. Du beau rocher globalement très sain qui se protège bien à l’aide de coinceurs, câblés (3-4 max taille entre 0.3 et 1 suffisent) et sangles autour des arbres et becquets. 4 splits dans la voie. Des passages plus verticaux où il faut grimper et des passages plus horizontaux mais sur le fil de l’arête où il ne faut pas être trop sujet au gaz !

Le retour…long, très long lui aussi avec un grand pierrier interminable à remonter.

Nous sommes tout de même parvenus à rejoindre le refuge avant la nuit où nous avons repris quelques forces avant de redescendre aux voitures au Col de Jou pour rentrer de nuit à Montpellier. En effet, au vu de l’enneigement assez conséquent du Canigou, il ne nous a pas parut pertinent de rester un jour de plus.

Le lendemain, après une petite (très petite 







CLUB ALPIN FRANCAIS MONTPELLIER

6 RUE DE LA POESIE
34000  MONTPELLIER
Contactez-nous
Tél. 04 67 72 51 07
Permanences :
jeudi de 19h30 à 20h30