Carnet de route

Grande voie TA au Caroux

Le 13/09/2020 par Vongerichten Charles

Nicolas, grimpeur frais émoulu, cherchait un compagnon pour faire du terrain d’aventure (TA) facile au Caroux. Puis s’est adjoint Quentin futur membre du CAF. Pour compléter la troupe j’ai demandé à Hélène Petit si elle voulait se joindre à nous. Parfait, voilà deux cordées de deux motivées et du beau temps annoncé, quoique un peu chaud. Sauf Nicolas les grimpeurs n’ont pas fait de grande voie, en tout cas pas en TA.

Une voie d’ampleur en vrai TA, niveau 4c max, le plus haut possible pour avoir un peu de fraicheur : l’arête Sud de la Maurelle répond aux critères. Cette masse imposante est située tout en haut du ravin du Rieutord en rive gauche. On peut y accéder soit depuis les gorges d’Héric soit depuis le hameau de Douch situé sur le plateau. Le départ de ce hameau permettra un retour rapide alors qu’on sera déjà bien fatigué.

Départ 7h de Montpellier mais la longueur du trajet (2h15), le tri du matosse et les conseils ne nous permettent de partir qu’à 10h. Vu la durée prévue (9h voiture-voiture) on prendra notre temps pour profiter de cette journée divine. De toute façon on a les lampes frontales !
Après une montée paisible au refuge de Font Salesse on dépose notre casse croute en haut de l’arête. Suit une longue descente par le tracé bleu du ravin du Rieutord. Sentier très mal marqué zigzagant entre les blocs ; on est bien au Caroux. On rejoint puis on suit le tracé rouge des Aiguilles sur quelques dizaines de m. Un moment d’hésitation pour trouver le départ de la voie car comme dab au Caroux la végétation cache la base des parois. Oh honte ! Pour la première fois j’utilise le GPS pour trouver la voie. On tombe pile poil dessus. La première longueur laide et très moussue est évitée en remontant dans la forêt à gauche de l’arête. Excellent relais au pied d’un arbre accolé à un gros bloc. Début de la grimpe à 12h30. Tout de suite c’est un très beau rocher peu incliné niveau 2 – 3. On fait les 2 premières longueurs à corde tendue. Au relais Hélène se déclare d’un niveau 5c. Aller hop je lui trouve une variante en 5c  en pleine crête, du pur bonheur ! Les 2 jeunes consentent à mettre leurs chaussons car ils ont fait toute la voie en basquets. La suite jusque sous le grand surplomb est moins marquée (voir topo C2C). La voie passe ensuite dans une zone plus raide à gauche du surplomb (4b-4c – 1 piton à doubler par friend). Une grimpe de toute beauté sur un rocher parfait. Relais équipé sur une vire un peu à gauche de l’arête. Les 2 dernières longueurs sont un peu décevantes car j’ai du passer trop à droite.

Au final une voie parfaite pour l’initiation à la grande voie en TA : AD - 5c>4c – au moins 300m de développé – 8 longueurs. Attention souvent grandes longueurs de près de 50m. La voie est donc assez longue.
On débouche au sommet à 18h30. Il n’est que temps de prendre notre collation du midi ! Sans avoir eu faim – en général on n’éprouve pas trop le manque en grande voie. Mais peut être que je parle pour moi. Une enquête à faire au sein du CAF !

Retour à la voiture à 19h30 juste le temps de ranger le matériel avant la nuit.

Participants : Hélène Petit – Nicolas Garbez – Quentin Lebegue

CLUB ALPIN FRANCAIS MONTPELLIER

6 RUE DE LA POESIE
34000  MONTPELLIER
Contactez-nous
Tél. 04 67 72 51 07
Permanences :
jeudi de 19h30 à 20h30