Carnet de route

Des Montpelliérains aux Calaques de Cassis

Sortie :  Grandes voies calanques du 29/11/2019

Le 30/11/2019 par sophie martin

Organisation pas facile avec une météo qui s'annonce pluvieuse le dimanche... Est-ce que ça vaut le déplacement pour probablement ne grimper que le samedi ? ... Après plusieurs discussions, c'est décidé, on y va et on en profite pour optimiser les cordées en fonction des disponibilités de chacun : finalement Marc partira le vendredi matin avec le groupe de Charles et nous récupérons Hubert pour un départ de Montpellier le vendredi en soirée.

Nous arrivons vers 20h-20h30 à l'auberge de la Fontasse, bien accueillis par Marc, Louis et Charles avec un bon plat de lentilles et un petit verre de rouge. Nous potassons ensemble les topos : Cap Canaille ? Morgiou ? Sormiou ?... Nous optons finalement pour 2 grandes voies relativement proches de celle choisie par Charles (« Et la Mer profonde et bleue » à l’Eissadon) afin de profiter de l’ambiance conviviale d’une marche d’approche en commun. Amandine et Hubert s’attaqueront à « Au Tréfonds du passé », voie cotée TD avec plusieurs longueurs de 6b/6b+ et Nils décide d’amener Sophie dans « l’Intégrale », voie cotée TD+ avec une longueur en 7a afin de tester les bénéfices de son chômage et de ses séances de grimpe régulières !

Samedi, réveil vers 7h30 pour tout le monde pour un départ vers 8h30. Après une bonne heure de marche, nous arrivons au Col de l’Oule où nos chemins se séparent : Amandine et Hubert plongent, accompagnés de Charles, Louis et Marc, dans la Calanque de l’Eissadon tandis que Nils et Sophie montent retrouver le refuge Azéma au Belvédère.

Pour Amandine et Hubert, il faudra encore descendre un chemin bien raide et longer délicatement le pied de la falaise à quelques mètres à pic au-dessus de la mer afin de rejoindre leur premier relai. De leur côté, Nils et Sophie se sont offert un petit exercice de rappels (4 à enchainer entre-coupés d’une petite vire vertigineuse) pour atteindre le pied de leur voie puis… de remonter sur corde pour Sophie ! Et oui c’est ce qui arrive quand on coince les rappels !

Pendant que Sophie était en train de se fumer les bras avec l’élasticité de la corde, Amandine s’élançait dans la L1 de leur voie, une longueur qui commence dans une roche type conglomérat, avec une traversée en 3D dans une petite grotte puis une sortie plein gaz au-dessus de l’eau, assez déroutant aux premiers abords mais finalement assez amusant. La suite de la voie déroule assez bien, de la belle dalle en calcaire blanc bien sculpté et le tout avec une vue sublime sur la mer et les Calanques. Amandine et Hubert avalent rapidement les 4 longueurs de dalle et sont les premiers en haut de leur voie. Ils hésitent, ils auraient presque le temps de prolonger le plaisir dans une seconde voie. Mais malgré le soleil, la mer et le ciel bleu, il ne faut pas oublier qu’on est en hiver et que la nuit tombe tôt. Ils prendront donc la sage décision d’attendre Charles, Louis et Marc au sommet de la falaise.

De leur côté, après avoir retrouvé Sophie au premier relais puis être reparti en tête dans une L2 en dièdre / dülfer dont les premiers mètres sont dans du joli caillou à facettes de quartz, Nils parvient à décoincer la corde en rejoignant le second relai. S’ensuivent deux belles longueurs en 5c puis 6a+/b sur des rondeurs typiques des calanques, pour finir sur un éperon blanc magnifique. Longueurs magnifiques mais bien athlétiques qui laissent des souvenirs dans les avant-bras. Après une petite longueur de transition en 5c puis une courte longueur cotée 6b+ avec un petit pas de 6c au départ, nous atteignons le pied du fameux toit en 7a. Impressionnant, il y a une belle avancée tout de même ! Mais Nils ne se laisse pas décourager, il se lance en tête, vaillant et plus motivé que jamais. Malheureusement, les bras explosent et c’est la chute. Après quelques tentatives, il parvient à passer le pas mais doit encore se battre un peu pour atteindre le relai quelques mètres au-dessus. Sophie ne parviendra pas non plus à enchainer ce toit. Une pause bien méritée s’impose au relai 4 étoiles, les pieds dans le vide avec vue imprenable sur la Pointe Castel Vieil et au loin Cap Canaille. La dernière longueur s’enchaine aisément sur un beau calcaire bien sculpté.

16h, il est temps de retourner à l’auberge pour partager un dernier repas / goûter / apéro ensemble avant de reprendre la route direction Montpellier.

Une sortie certes courte mais avec de la belle grimpe et de bons moments de partage. A réitérer au plus vite !







CLUB ALPIN FRANCAIS MONTPELLIER

6 RUE DE LA POESIE
34000  MONTPELLIER
Contactez-nous
Tél. 04 67 72 51 07
Permanences :
jeudi de 19h30 à 20h30