Carnet de route

Escalade grandes voies calcaires

Le 11/09/2019 par Vongerichten Charles

La sortie était initialement prévue à la Bérarde mais la météo incertaine nous a repoussé vers le Vercors. On a finalement eu 4 jours de beau temps.

J2 : La traversée des 3 Pucelles est un devoir incontournable dans la vie d’un grimpeur, et mieux encore si on commence par la voie Petit Didier évitant ainsi l’aller et retour sur la crête. Le plus dur est l’accès par une sente très scabreuse par la face Est des Pucelles dominant de grands ravins. Il faudrait presque s’encorder mais où s’assurer ? Cette petite course est une bonne initiation au terrain montagne : escalade variée dans la Petit Didier ; 2 rappels ; quelques petites longueurs d’escalade sur le parcours d’arête  alternant avec de la marche à corde tendue ou aux anneaux. Avec en prime une très belle vue sur la cuvette de Grenoble. L’ensemble fait 250m de développé, 8L, D+, 7h voiture-voiture.

J3 : Un retour aux Rochers de Gonson après la sortie CAF de juin 2018. Accès par le haut en 3 grands rappels dont un de 49m : il faut avoir confiance pour arriver au relais (d’où l’intérêt de vérifier les longueurs de corde). La voie « L’Erudit des Rudistes »fait quand même 180m de développé car elle zigzague entre les surplombs de la moitié supérieure. Simon passe la longueur clé en 6b et nous tire tous derrière !

J4 : On projetait de faire une vraie grande voie à Presles mais la chaleur prévue nous en dissuade. Nous montons 1000m plus haut vers la face W du Gerbier pour retrouver une fraicheur salvatrice. Là, on y trouve deux voies modernes : « Allez les Bœufs » et « Les Rois de la Touffe » où nos 2 cordées peuvent monter en parallèle et à vue. Ces voies sont courtes : 150m en 4 grandes longueurs. Le franchissement du bombé inferieur est ardu, 6a plutôt athlétique, et ce sans avoir eu le temps de s’échauffer. Ensuite les dalles se couchent dans des cannelures d’anthologie. Au sommet on a le bonheur de voir le Mt Blanc d’un coté et le Mt Aiguille de l’autre. On parcourt ensuite 200m sur le final des arêtes du Gerbier puis un rappel nous pose dans les alpages. Au total une belle journée avec pas mal de marche et peu d’escalade : 8h de voiture à voiture.

Participants : Anne Verrier, Simon Angles, Valentin Wendling, Charles Vongerichten (texte et photos)







CLUB ALPIN FRANCAIS MONTPELLIER

6 RUE DE LA POESIE
34000  MONTPELLIER
Contactez-nous
Tél. 04 67 72 51 07
Permanences :
jeudi de 19h30 à 20h30