Carnet de route

Ça caille en Ubaye - au lieu de "les classiques du Champsaur dans la poudre"

Le 14/01/2017 par Daniel Auclair

Les conditions dans le Champsaur n'étant pas optimales, nous avons préféré aller plus près de la frontière italienne. On pourrait intituler la sortie : "ça caille en Ubaye". Sortie à Maljasset en Ubaye, avec Marie, Lucas, Thierry, Olivier, Nicolas, Thierry et Daniel.

Premier jour, petite balade dans du "pas raide" pour évaluer l'état de la neige.
Un groupe de 4 Aixois nous ayant relaté leur sortie de la veille vers l'Alpet, nous avons opté pour le col du Roure. Poudre dans la forêt, mais pas de sous-couche au début (ça touchera à la descente, mais après plusieurs passages, nous et d'autres, le lendemain le chemin était damé). Nous avons laissé les Aixois tenter la pointe Basse de Mary (nous avions le lendemain pour y aller) et nous avons poursuivi, dans une neige de plus en plus soufflée, irrégulière, par endroits gelée, vitrifiée, cartonnée... plutôt que de continuer le long cheminement vers le col nous sommes allés sur une bosse sous la pointe Haute de Mary, pour dépeauter dans le grand vent glacial et descendre (avec tout de même 3 ou 4 virages dans de la presque poudre) avant d'arriver enfin dans une neige meilleure en rejoignant l'itinéraire de la pointe Basse. Là, bonne poudre jusqu'au chemin.

Le lendemain, nous tentons la pointe basse de Mary (que nos prédecesseurs de la veille n'avaient pas atteinte). Montée depuis le pont à travers bois. On rejoint le plateau et les pentes à l'abri du vent. On n'a pas mis les couteaux. Le manteau neigeux nous semble instable avec des accumulations de neige formées par le vent au niveau des pentes exposées ouest que nous devons traverser pour rejoindre la crête.
A 2880m, au niveau de la pente plus raide sous la crête menant au sommet, nous avons préféré stopper notre ascension : entre les parties rocheuses la neige paraissait être faite essentiellement d'accumulations dues au grand vent.
Retour par quelques combes et pentes poudreuses, en alternance avec des parties soufflées et dures. Attention aux requins. Neige poudreuse dans les bois. Chemin avec passages en glace vive sur la fin.

Bilan : Excellent week -end malgré des conditions difficiles, tous les participants étaient heureux.

Texte Marie et Daniel, photos Lucas et Thierry







CLUB ALPIN FRANCAIS MONTPELLIER

6 RUE DE LA POESIE
34000  MONTPELLIER
Contactez-nous
Tél. 04 67 72 51 07
Permanences :
jeudi de 19h30 à 20h30
Agenda