Carnet de route

Pic l'homme Orgeix

Le 20/09/2015 par Geoffroy Denuchéze

Aux derniers jours de l'été 15, de petits hommes audacieux sortis du bois par la jasse des Cizarols ont gravi le Sarrat d'en Sur. Et par le col des Clotes, ont atteint à travers les rhododendrons le Cimet abrupt et solitaire.

Au Nord, le saint Barthélémy les pieds dans le talc; en contre profond, le Naguile bleu tranquille; et là plein Est, la dent d'Orlu fière et droite dans sa réserve.

Du Cimet vers le Sud, s'élèvent en douce courbe les pentes blondes gispet du Sarrat de Coste Rebenc, puis plus aérienne la longue échine de granit du Serre de Canras jusqu'au Pic de l'Homme.

Le capitaine des Cizarols, téméraire dans sa petite entreprise, conduit sa troupe à l'assaut du Canras et c'est ainsi qu' à califourchon, armé d'un bâton sorti des forges de Pyrène, il cornaque le monstre de granit jusqu'à atteindre sans faillir sa tête surplombant le lac d'Ayguelongue.

Etonnée par sa propre audace, la petite troupe épuisée fait halte sur le Pic de l'Homme.

A portée de main au Sud Est, l'Esquine d'Aze et le Pic de la Coumette; à l'Ouest , le Pic des Perdrix et celui de Canals; au Nord, les Estagnols. En contrebas, dans la prairie inondée, les cavales de Mérens aux reflets d'ébène.

Mais un jour , impatients d'attendre, ces fauves métamorphiques d'Ariège sortiront de leur engourdissement crétacé; et de connivence avec les Pérics, Grand et Petit, piétineront la Parade, renverseront le Naguile dans la Coume de Gnioles, bousculeront le Fontargenta et l'Escobes pour marcher sur le Valier et inscrire ces nouvelles conquêtes sur leur carnet de route.

 

Texte de Geoffroy et Photos d'Isabelle avec le concours de Alvaro, Sylvie et Bruno

 







CLUB ALPIN FRANCAIS MONTPELLIER

6 RUE DE LA POESIE
34000  MONTPELLIER
Contactez-nous
Tél. 04 67 72 51 07
Permanences :
jeudi de 19h30 à 20h30
Agenda