Carnet de route

Rando gorges du Tarn et Jonte

Le 08/06/2014 par Lestendie Jean-Michel

C’est  à une dizaine de personnes que nous quittons le Rozier à 10h00.  Après le rocher de Capluc, nous montons par le sentier Brunet pour grimpouiller entre Tarn et Jonte dans un paysage assez exceptionnel.  Assez vite nous nous trouvons bloqués par un grand groupe plutôt mal à l’aise sur ce genre de parcours, pendant que 3 des nôtres redescendent,  à la recherche d’une casquette égarée. Une fois passés devant le groupe, nous avons rapidement terminé la montée. Nous commençons à sentir la chaleur quand nous nous regroupons  sous le rocher de Francbouteille. Quelques  kilomètres  plus loin, les contours du sentier Martel nous mèneront, dans un superbe paysage, jusqu’au Cinglegros . Imposante  fortification naturelle, détachée du causse Méjean et qui offre une vue imprenable avec ses 400m au-dessus du Tarn. Après la visite de ce belvédère, le repas est pris à 13h30, sous une ombre encore fraiche.

Nous nous y prélassons mais à 14h30 il nous faut bien remonter en rive gauche du ravin de l’Orignol, sous les ardeurs du soleil. Sur la crête, un petit air nous rafraichit. Nous ne ferons pas le circuit  des grottes et autres Arcs Saint Pierre car la  piste portée sur la carte n’existe pas sur le terrain. L’heure n’étant pas propice au bartas, c’est par la petite route que nous rejoignons le hameau de Cassagnes. Ce n’est pas plus mal, nous arriverons moins tard. Certains profitent de la buvette pour se requinquer. Bien qu’on marche le plus souvent à l’ombre, la soif se fait bien sentir. Il est 17h00, nous poursuivons  vers  les gorges de la Jonte. Balcon du vertige, vase de Chine, de Sèvre, la route serpente loin sous nos pieds. Nous zigzagons, en balcon, dans un superbe décor de falaises éclatantes de soleil. La lumière, en bas, éclaire joliment les murs de Peyrelau. Nous voici pour la deuxième fois sous le rocher de Francbouteille mais coté Jonte cette fois. Voilà la descente qui commence. Nous serons au Rozier dans une heure. Plus bas, au passage, Carole en profite pour monter au rocher de Capluc pendant que les autres pressent le pas pour s’assoir au plus vite à la terrasse du bar Le Gévaudant. Nous y arrivons  vers 19h00. Après plusieurs gorgées bienfaitrices, la troupe, d’un commun accord décide de prendre le repas  sur cette accueillante terrasse. Aligot saucisse et entrecôte frites nous feront rentrer dans les dernières lueurs du soir.

Il nous fallait bien ça pour conclure cette sympathique journée et récupérer des 20 km parcourus  avec 900m de dénivelé.

 

Jean-Michel Lestendie

Photos : Hilaire Hautem







CLUB ALPIN FRANCAIS MONTPELLIER

6 RUE DE LA POESIE
34000  MONTPELLIER
Contactez-nous
Tél. 04 67 72 51 07
Permanences :
jeudi de 19h30 à 20h30
Agenda